top of page

Retour sur la Conférence de presse du Président de la République et la Protection de l'Enfance

🔜 Emmanuel Macron se dit « convaincu » que « nos enfants vivront mieux demain que nous ne vivons aujourd'hui ».

 

👶 Emmanuel Macron annonce la création d'un "congé de naissance" de six mois pour les deux parents. Ce dernier remplacera le congé parental actuel, sera « mieux rémunéré » et durera six mois pour les deux parents. Il sera « plus court que le congé parental actuel, qui peut parfois aller jusqu’à trois ans et éloigne beaucoup de femmes du marché du travail. »

 

🏥 Emmanuel Macron indique vouloir développer « les diagnostics de santé pour les enfants, les adolescents et les adultes ». 

 

🖥️ Emmanuel Macron promet de réguler l'usage des écrans chez les jeunes enfants. Avec les recommandations d'experts, il vise à définir une politique d'utilisation équilibrée des écrans protégeant ainsi l'avenir de nos sociétés et de nos démocraties à l’école. En effet, constatant que « les ados passent beaucoup de temps sur les écrans » et que « des enfants de deux ans passent plusieurs heures par jour devant les écrans », le Chef de l’État fait état des dernières mesures prises en déclarant qu’il n’y a pas de « solution parfaite ». Pour lui, il y aura peut-être des "interdictions" voire des "restrictions".

 

🔥 Par suite des émeutes, Emmanuel Macron reconnaît que les émeutiers étaient « de très jeunes » de « nationalité française » n’ayant pas la « chance que les familles les emmènent à la mer, à la montagne, qui n'ont pas assez accès à la culture, au sport ». Emmanuel Macron estime qu’il est nécessaire d’« accompagner les familles », ce qui a « commencé avec les 1000 premiers jours » selon lui. Il ajoute et précise également que « 60% de ces jeunes [durant les émeutes] venaient de familles monoparentales ». Le Chef de l’État souhaite « aider » ces familles et les « responsabiliser ». 


🌎 Interrogé sur la loi immigration et l’impact qu’elle aurait sur les aides sociales pour les parents étrangers au bénéfice notamment des enfants, le Chef de l’État dit attendre le retour du Conseil Constitutionnel.

 

38 vues0 commentaire

Comments


Articles à découvrir

bottom of page