top of page

Parlons d'eux, présent aux Rencontres Jeunesse de Matignon (CNR Jeunesse)

« Si je me suis engagée en politique, c’est pour la jeunesse. Vos attentes reflètent les grands défis de notre pays » déclarait Madame la Première Ministre, Elisabeth BORNE, ce matin, à l’ouverture du Conseil National de la Refondation Jeunesse (CNR Jeunesse).


Photo prise par les services du Premier Ministre, le 18 mars 2023 lors de la 4ème édition des Rencontres jeunesse de Matignon (dans le cadre du CNR Jeunesse).

C’est une grande chance que d’avoir été invité à cette consultation, où j’ai pu mettre au centre de l’attention, lors du lancement du CNR le 10 décembre 2022, le quotidien pesant de ceux que l’on ne voit pas souvent : les 300 000 enfants et jeunes de la Protection de l’Enfance.


J’ai notamment pu évoquer :

👉 La vie des adolescents de la protection de l’Enfance conditionnée aux stigmatisations et aux autorisations intempestives pour les sorties ou soirées ;


👉 La grande étape anxiogène de la majorité, notamment avec la demande de Contrat Jeune Majeur, donné de manière aléatoire selon les départements et leurs exigences ;


👉 Un système nous demandant d’être autonome et avec un projet professionnel plus rapidement qu’un « enfant lambda ». Et que donc, courant l’échéance du CJM jusqu’à 21 ans, ne pas avoir le droit à l’erreur, et recommencer ses études à minima une fois ;


👉 Le manque d’ambition et d’accompagnement du système de la protection de l’enfance à pousser les jeunes de la Protection de l’Enfance vers de longues études (licences ou masters).


Investir dans les contrats jeunes majeurs, c’est sans nuls doutes une charge supplémentaire à court terme pour les départements et l’État. Mais, au regard du long terme, c’est un investissement bénéfique pour la société.

Permettre à chaque jeune issu de la Protection de l’Enfance de s’émanciper, c’est répondre à l’idéal républicain d’égalité des chances, que Madame la Première Ministre, l’ayant rappelé en début de Conseil, souhaite grandement défendre.


Et c'est justement ceux sur quoi nous sommes revenus ce samedi 18 mars, lors de la 4ème édition des Rencontres jeunesse de Matignon, avec Emma Etienne, Présidente de l'association "Speak !". Emma est venue ainsi nous parler de psychotraumas, mais également de l'importance du Contrat Jeune Majeur.



⏱️ Nous disposons désormais de 4 mois pour travailler les propositions faites par les camarades, pour la plupart sur la vie étudiante, ainsi que probablement celles énoncées.


Retour en image sur l'ouverture de ce CNR, et de cette 4è édition consacrée à l'égalité des chances

Certaines photos sont la propriété des Services du Premier Ministre.


Comentarios


Articles à découvrir

bottom of page